Louer sa maison, une solution rentable

Nombreux sont les propriétaires de biens immobiliers qui peinent à en tirer une rentabilité maximale, du fait parfois d’une ignorance ou d’une méconnaissance des bons procédés. En effet, vendre ou mettre en location un investissement immobilier relève de pratiques grâce auxquelles, les plus avisés gagneront énormément. Voici exposées ici quelques astuces utiles, pour permettre au bailleur de louer sa maison en toute quiétude et dans les meilleures conditions possibles.

Documents nécessaires et précautions légales

Pour un bailleur, c’est-à-dire le loueur, il est important de s’entourer d’un minimum de précautions vis-à-vis du locataire. Cela passera notamment par le remplissage de quelques formulaires et l’existence de certains documents indispensables. On pensera essentiellement au bail de location lui-même, dans lequel sont énoncées les conditions générales et tous les détails liés à la mise à disposition du bien immobilier (votre maison dans le cas d’espèce), moyennant un loyer que le locataire s’engage à verser. Dans le même registre, il est important de s’assurer de la présence d’un document rapportant l’état des lieux, ainsi que d’une quittance de loyer pour les mensualités que versera le locataire, etc. Il existe en ligne de nombreux modèles de ces différents documents, qui vous permettront de gérer au mieux la location de votre maison.

S’agissant de l’état des lieux, il est important de justifier auprès des futurs locataires de l’état effectif de votre maison, en leur produisant divers documents concernant 3 aspects essentiels du logement: le diagnostic de performance énergétique (DPE), le diagnostic plomb et l’ERNT. Il est donc inutile de préciser que ces différents documents doivent être prêts au moment même où vous entamez votre prospection

Tenir compte de l’offre et de la demande

Louer sa maison peut paraître long et fastidieux à bien des égards. Mais en étudiant correctement le marché immobilier et en tenant compte de la demande, l’on procédera avec bon sens.

 

Pour cette raison, il est essentiel de savoir quel type de location l’on veut faire de sa maison. En fonction de la région et des opportunités qu’elle offre, on pourra louer sa maison soit comme une résidence principale, soit comme une résidence saisonnière. Les deux modes présentent des régimes fiscaux différents, de même que des intérêts à l’opposé l’un de l’autre. Pour cela, il n’est pas superflu de s’adresser à un professionnel immobilier, afin de trancher la question

Avant d’entamer la prospection des locataires, il apparait également important d’étudier avec grande minutie, l’état du marché, afin de disposer du plus grand nombre d’informations possibles sur la demande et sur les offres qui existent déjà dans la région. À ce prix seulement, l’on pourra fixer un loyer en adéquation à la fois avec la valeur de votre maison, les loyers pratiqués sur le marché, l’opportunité de louer, et la demande de location.

La prospection du locataire

Trouver le locataire parfait relève du rêve de tout bailleur. Pour ce faire, les moyens de prospection sont nombreux.

A cet effet, Internet offre la possibilité d’une large diffusion sur des sites d’annonces immobilières. On pourra également s’en référer aux services d’un professionnel, dont la tâche sera de mettre propriétaire et locataire en relation, ou même de s’occuper de la prospection à votre place. Un autre moyen de prospection non moins efficace est le bouche-à-oreilles, toujours si efficace pour faire passer votre annonce immobilière.

Au total, louer sa maison peut s’avérer difficile à bien des égards. Mais en s’entourant de garanties légales, en se renseignant sur les possibilités du marché et en prospectant avec soin, l’on s’entoure de précautions infiniment utiles